Télécharger l’article en pdfimage_pdf

 

Il y avait STEM, l’acronyme qui a réuni 4 disciplines des sciences dites « dures » (Sciences, Technology, Engineering, Mathematics) afin de promouvoir ces matières, de diversifier les profils et de renforcer les carrières. Puis, il y a eu STEAM, le mouvement qui soutient que, dans une société innovante, une formation complète ne peut faire abstraction des disciplines artistiques. Décrypter ce qui se cache derrière ce « A » permet de mieux comprendre la logique avec laquelle, chez Wallonie Design, nous préparons, en 2021, des actions construites dans un certain « STEAM-spirit » !


 

Derrière le « A »

Les STEAM, c’est tout le goût des sciences et des technologies avec une plus large place laissée à la créativité. « Penser STEAM », c’est miser sur l’idée que, dans toutes les disciplines, la pensée créative apporte des réponses pertinentes aux enjeux actuels et futurs de la société : la conception de produits, services ou processus ne fait pas seulement appel à des connaissances techniques ou scientifiques, elle se base sur les qualités humaines, les sens et la perception qu’a celui qui conçoit, du monde qui l’entoure.

Derrière le « A », le design agit comme une courroie entre créativité et innovation : il soutient la génération d’idées et rassemble, confronte et met en mouvement des réflexions, savoirs, perceptions et techniques pour aboutir à une concrétisation. Ni tout à fait artiste, ni tout à fait ingénieur, le designer a fait sienne l’approche qui vise à donner vie aux meilleures idées au service de l’usager et à des fins d’innovation.

 

2021 au rythme des STEAM chez Wallonie Design

Les initiatives se multiplient aux niveaux régional, national ou européen qui, sans toujours se référer aux STEAM, soutiennent l’émulation créative au travers de concepts tels que multidisciplinarité, recentrage sur l’humain, inclusion ou la durabilité. C’est pourquoi, à travers les lignes de Wallonie Design, vous avez pu récemment faire connaissance avec le New European Bauhaus, répondre à l’appel Rayonnement Wallonie, vous intéresser à Wanderful.stream ou encore découvrir les nouvelles stratégies wallonnes telles que S3 Wallonie ou Circular Wallonia.

Sans doute les auteurs de ces programmes ont-ils été encouragés par le courant de la crise. Le « A » de STEAM offre en effet une opportunité de réponse à une envie de changement qui se répand : un changement systémique qui invite notamment à oser de nouvelles formes de pensées et de collaborations.

Dans les prochains mois, nous vous proposerons de prendre part à cette dynamique au travers de tables rondes et de workshops. Nous continuerons aussi à vous faire part de nos découvertes et de nos réflexions.

Dans les prochains mois, nous vous proposerons de vous essayer vous aussi au « STEAM-spirit » au travers de tables rondes et de workshops. Nous continuerons aussi à vous faire part de nos découvertes et de nos réflexions sur ce sujet.

Et en attendant de partager ces moments avec vous, nous souhaitons vous partager cet article, publié par Forbes en janvier 2020 et qui a contribué à nos réflexions sur le thème des STEAM :

Bernard Marr, « We need STEAM, not STEM education, to prepare our kids for the 4th industrial revolution« , 15 janvier 2020, Forbes.

 

 


Bibliographie:

  • https://cursus.edu/articles/41758/la-methode-steam-comment-integrer-des-approches-artistiques-en-sciences
  • https://www.makeblock.com/official-blog/218830.html

 

Cet article a été co-construit par Emilie Parthoens et Cyrielle Doutrewe,

en collaboration avec Thibaut Waution

et avec le soutien du Fonds européen de développement régional.