Télécharger l’article en pdfimage_pdf

Passionnés de tennis et de padel, les trois co-fondateurs de Bounce ont fait le pari de rendre leur pratique éco-responsable. Il y a maintenant trois ans est née l’idée d’un étui à balles de tennis et de padel innovant permettant de multiplier par trois fois la durée de vie des balles. Initiée il y a deux ans, la collaboration avec le designer, Julian Gamper, a permis le développement d’une nouvelle version du produit répondant notamment aux critères de durabilité. En effet, l’étui se veut à la fois facile à utiliser, facile à réparer et d’une esthétique intemporelle.


 

Pourquoi faut-il jeter si souvent les balles de tennis ?

Antoine Wouters, Gregory Merguerian et Maxime Sohet © Bounce

Partant du constat qu’ils renouvelaient sans cesse leurs balles, Antoine Wouters, Gregory Merguerian et Maxime Sohet se sont posés la question de l’impact du tennis sur l’environnement. Suite à quelques recherches, ils constatent que le tennis est le 4ième sport le plus populaire et surtout le plus polluant au monde. La cause principale de cette pollution provient des 350 millions de balles produites chaque année desquelles seulement 0,5% sont recyclées, ce à quoi il faut ajouter 2500 années pour leur dégradation.

Les trois partenaires décident de s’attaquer, dans un premier temps, à la question de l’utilisation des balles. En effet, une fois sortie de l’atmosphère pressurisé propre au tube qui leur sert d’emballage, la pression des balles diminue fortement (même non utilisées). Perdant rapidement de leur efficacité, elles sont alors jetées sans possibilité d’être revalorisées. En moyenne, cela représente chaque année 75 kg de déchets par joueur.

 

Créer un environnement propice pour prolonger la vie des balles

Suite à un premier tour d’horizon des études déjà menées sur la question, l’équipe du projet Bounce découvre des recherches abouties sur la repressurisation de balles. Un ingénieur français a, d’ailleurs, développé un tube qui, muni d’une pompe, recrée un environnement permettant d’augmenter la pression des balles et de la maintenir. Ce mécanisme multiplie par trois la durée de vie des balles. La jeune équipe voit dans ce produit une belle opportunité et décide alors de tester son attractivité sur le marché belge.

Les retours sur cette solution sont optimistes. Ils pointent également des améliorations à apporter :

« Nous avons constaté que les joueurs de tennis et de padel étaient satisfaits du produit et que ce tube pouvait avoir une place dans le kit du joueur de tennis. La période d’essai a aussi permis de mettre le doigt sur plusieurs points à améliorer à cette solution comme, par exemple, la robustesse du produit, l’encrassage dû à la terre battue, la complexité d’utilisation, l’esthétique qui ne correspond pas, selon nous, au code du monde du tennis… »
— Antoine Wouters, co-fondateur de Bounce 

 

 

© Bounce

 

Quand le design entre sur le terrain

Depuis maintenant deux ans l’équipe de Bounce collabore avec Quimesis, un bureau d’ingénierie et Julian Gamper, designer industriel au développement du nouveau produit. Les fondateurs soulignent le rôle de traducteur et de challenger du designer qui a fortement contribué au bon développement du projet. En effet, pour les trois fondateurs, il n’était pas toujours aisé de comprendre les problématiques techniques des ingénieurs. Par le dessin et la modélisation, le designer rend tangible les réflexions, ce qui facilite la prise de décision et l’avancée du projet. Julian a également challengé le projet en gardant au cœur des discussions l’expérience utilisateur.

« La présence de Julian lors des réunions avec les ingénieurs s’est révélée indispensable car nos profils business ne nous permettent pas toujours de poser les bonnes questions ou de comprendre les problématiques techniques. En tant que designer, Julian a su répondre aux attentes de chacun et challenger le produit pour qu’ensemble nous trouvions les solutions optimales. »
— Greogry Merguerian, co-fondateur de Bounce 

 

Plus qu’un tube de balles, une expérience

« On ne voulait pas que ce nouveau tube représente uniquement une enveloppe mais bien qu’il fasse partie intégrante du kit du joueur et de l’expérience de tout tennisman. »
— Julian Gamper, designer 

La double casquette des fondateurs – entrepreneurs et tennisman – permis à Julian Gamper de saisir avec acuité les besoins des utilisateurs et donc d’orienter au mieux le projet de design.

 

© Julian Gamper

 

Le designer a travaillé sur les aspects d’usage et de durabilité du produit :

  • Facilité d’utilisation : utiliser le tube sans besoin d’un manuel d’instruction
  • Solidité et étanchéité : assurer la durabilité du produit
  • Développement sensoriel : entendre le son caractéristique lié à l’ouverture d’un nouveau tube de balles
  • Esthétique simple et intemporelle : identifier les codes du tennis et du padel
  • Identité : représenter un univers cohérent – refonte du logo et développement du branding

La nouvelle solution proposée augmente la désirabilité et contribue fortement au développement émotionnel autour de ce nouvel objet. L’expérience utilisateur ainsi renforcée est une plus-value certaine pour atteindre et conquérir les joueurs de tennis et de padel. L’objectif ultime de ce nouveau design est de conscientiser les joueurs à de nouvelles habitudes plus responsables.

« Il y a très peu d’innovation dans le milieu du tennis. Nous voulons créer un engouement émotionnel, pas uniquement un objet. Par exemple, nous avons cherché à recréer, avec ce nouveau produit, un aspect sensoriel, le son « pschiiit » apprécié des joueurs et caractéristique à l’ouverture d’un nouveau tube. Il sollicitera très certainement la curiosité autour du produit et donc son attractivité. »
— Greogry Merguerian, co-fondateur de Bounce 

 

Concevoir en pensant réparable

Pour concevoir un produit plus durable, les réflexions se sont centrées sur la conception et l’étanchéité du tube, le choix optimal des matériaux, la production locale mais aussi la réparabilité du produit. Pour le designer, concevoir cet objet en pensant à tous ces aspects et, plus particulièrement, à sa réparabilité, conditionne grandement le design final du produit. Rendre la solution facilement montable/démontable va permettre sa réparabilité ce qui augmentera grandement la durée de vie du produit lui-même.

 

Repenser le cycle de vie d’une balle de tennis

Outre la réduction du nombre de balles jetées par an, Bounce et ses fondateurs souhaitent questionner tout le cycle de vie d’une balle de tennis ou de padel. Par exemple, le conditionnement des balles de tennis stockées au nombre de quatre par tube. En effet, il n’existe, à ce jour, aucune autre solution pour transporter des balles de tennis ce qui représente une quantité astronomique de tubes en plastique jetés souvent après leur première utilisation. Imaginez-vous, lorsqu’une école de tennis voit arriver sa palette de balles neuves conditionnées en tube de 4 balles… ce sont quelques heures perdues à tous les ouvrir et beaucoup de déchets amassés.

Les défis ne manquent pas. Travailler sur le conditionnement des balles et leur transport mais aussi sur la récolte des balles jetées pour permettre leur recyclage et leur revalorisation sont les ambitions futures de l’équipe Bounce. Pour l’instant, l’équipe Bounce travaille au lancement de son tube et à la conception d’un appareil pour la repressurisation de grande quantité de balles à destination des écoles de tennis et de padel à nouveau en collaboration avec Julian Gamper.

 

 

  ACTU  

Bounce fait en ce moment l’objet d’une campagne de crowdfunding sur Kickstarter. L’objectif était atteint en moins d’une demi-heure ! Une excellent nouvelle pour l’entreprise. Il est encore temps de prendre part à l’aventure Bounce : cliquez ici pour accéder au financement participatif.

 


Liens utiles :
Bounce
Julian Gamper

Photos :
© Bounce 

Vues 3D :
© Julian Gamper

 


Article co-rédigé par Hélène Bleus et Véronique Closon,
avec le soutien du Fonds européen de développement régional.