Intégrer un designer dans votre entreprise pourrait être une excellente solution pour votre stratégie entrepreneuriale. Envie d’en savoir un peu plus ? Nous vous proposons de tendre l’oreille du côté de nos voisins français et d’écouter les témoignages de deux designers intégrés, l’un dans une entreprise et l’autre dans un centre de recherche, afin de mieux comprendre leur métier, leurs spécificités et leur valeur ajoutée.


L’association française acdi, acronyme pour À la croisée des designers intégrés, propose depuis peu un nouveau podcast, Raconte. Créée en 2018, l’acdi a pour but d’animer un réseau de designers intégrés professionnel·les – tous métiers confondus – à travers plusieurs événements annuels de rencontres, d’échanges et de débat. L’association travaille également à la promotion du métier de designer intégré, les avantages qu’il présente pour une entreprise, son implication sur la production des services et des produits et sa plus-value indéniable. Son article « Intégrer le design en entreprise » (février 2020) explique sa vision de la fonction.

Raconte est le titre du nouveau podcast de l’acdi, qui souhaite, à travers ce nouveau média, diffuser des témoignages de professionnel·les qui racontent leur parcours et leur point de vue sur leur fonction. Leur éclairage permet notamment de se rendre compte que la crédibilité des designers doit être davantage renforcée, tout comme la plus-value du design en entreprise ou en institution.

 

Du côté de l’entreprise

Dans cet épisode, l’acdi rencontre Fabrice Dussoliet, designer intégré chez Mecalac, entreprise de construction d’engins pour chantier urbain (Annecy). Il revient sur la différence de posture entre un designer externe et un designer intégré, deux situations qu’il a lui-même connues vis-à-vis de l’entreprise qui l’emploie actuellement.
Dans les avantages d’être designer intégré en entreprise, il mentionne notamment la possibilité de lien, de suivi et de regard sur l’ensemble des métiers de l’entreprise, liés aux différentes phases de production, qui lui permet de guider le développement global du produit de façon cohérente, tout en conservant l’intention de départ.

« Je pense sincèrement que le design intégré permet de sortir des produits beaucoup plus aboutis, grâce à l’ensemble de compétences qui sont associées pour leur développement. Une personne travaillant seule, ne peut pas sortir un produit si cohérent. »
— Fabrice Dussoliet

 Il explique comment actuellement il peut avoir un regard sur toutes les étapes du projet grâce à son intégration en amont mais aussi, d’avoir un certain recul pour le recalibrer par rapport à l’idée de départ, sans empêcher son évolution naturelle. Malgré l’évolution positive de la perception du métier de designer, Fabrice Dussoliet constate que de nombreuses personnes ont toujours une connaissance lacunaire du métier et de ses spécificités.

« Certain·es voient uniquement l’aspect esthétique, d’autres l’aspect technique… Mais la largeur d’intervention du métier est beaucoup plus vaste que ce qui est souvent perçu. […] En tant que designer, l’esthétique, l’ergonomie, la fonctionnalité… sont des aspects qui doivent être travaillés simultanément et qui vont faire que le produit va rencontrer un réel succès sur le marché. »
— Fabrice Dussoliet

Du côté de l’organisme de recherche

Bruno Truong est designer intégré au Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA), un organisme public de recherche à caractère scientifique, technique et industriel. Si la présence de designers dans un centre de recherche peut en étonner certain·e·s, elle n’en est pas moins une stratégie pertinente, apportant un éclairage nouveau à la science et à la recherche. Le CEA a pour ambition de transférer les recherches des laboratoires vers la société, le grand public et l’industrie. Pour ce faire, le rôle de Bruno Truong et ses collègues designers est de rendre compte des avancées technologiques des chercheur·ses, à travers différentes approches de vulgarisation et de médiation.

« Nous apportons un regard humain sur les technologies développées et cherchons à leur donner une simplicité formelle, pour assurer une lisibilité immédiate par le public. »
— Bruno Truong

Dans ce podcast, Bruno Truong nous explique la particularité de la place d’un designer dans un centre de recherche, qui est à la fois facilitateur et élément perturbateur. S’il facilite les liens entre les différents acteurs gravitant autour des solutions technologiques, son travail s’accompagne aussi d’une vision plus systémique, qui lui permet de questionner la pertinence de ces solutions par rapport à l’usage, et de pousser celles-ci dans leurs retranchements.

 

 

N’hésitez pas à relire notre article Designer industriel intégré en entreprise : description de fonction

 

 


Article rédigé par Cécilia Rigaux et Julie Toby,
avec le soutien du Fonds européen de développement régional.