Télécharger l’article en pdfimage_pdf
Après une carrière de 15 ans dans le milieu journalistique, Geneviève Levivier entame une reconversion professionnelle en 2006. Alors que la peinture fait déjà partie de son bagage artistique (elle a obtenu un diplôme en Académie), elle décide également de se former en sérigraphie à La Cambre. C’est une rencontre avec la fibre textile lors d’une exposition qui marque le tournant de sa carrière. Elle multiplie alors, dans son petit atelier, les expérimentations techniques sur la fibre aidée par son époux chimiste. Son travail, qui se concentre sur le développement de matériaux souples et innovants, est un subtil mélange entre art, artisanat et technologie.

Un savoir-faire d’exception

Durant ses études, Geneviève Levivier développe une grande technicité dans les domaines du textile et de la couleur. Elle passe ensuite un an et demi dans son atelier pour développer et améliorer plusieurs innovations textiles. Ce temps de recherche lui permet, en outre, de positionner son travail : un savoir-faire d’exception qui allie la qualité et la durabilité des techniques artisanales à la technologie. Les innovations qu’elle développe la pousseront à contacter les plus prestigieuses Maisons de Haute de Couture parisiennes pour leur proposer des textiles sur-mesure. Elle collaborera avec plusieurs d’entre elles pendant 9 ans, un travail rythmé par la frénésie des collections ! À ce moment de sa carrière, Geneviève emploie jusqu’à 12 employés dans son équipe pour satisfaire les commandes des grands noms de la couture.

 

Recherche et développement au cœur de sa pratique

Depuis la création de son studio en 2008, Geneviève Levivier travaille au développement d’innovations dans les matériaux souples et de produits dérivés en nom propre. Elle collabore étroitement avec son mari, Pierre-Yves Herzé, chercheur dans le domaine de la chimie, dont l’expertise scientifique complète idéalement la créativité de Geneviève. Leur complémentarité favorise la création de textiles de grande qualité, grâce à des liants éco-responsables (sans solvant, ni plastifiant) formulés minutieusement pour l’usage de leur propre développement. Véritable bibliothèque d’échantillons, de processus et de formules soigneusement annotés pour ne rien oublier (car chaque idée, même « ratées », est importante à conserver pour reproduire ou même s’inspirer), son atelier regorge de recettes de couleurs qui sont sa marque de fabrique et qui, associées à ses techniques textiles durables et innovantes, lui permettent de proposer du « jamais vu » aux clients les plus exigeants.

« Il y a toujours quelque chose à tirer d’une pièce que l’on suggère ratée, de nouvelles pistes à explorer. Le savoir-faire est une habitude qui fait que tout ce que l’on produit n’est jamais vraiment raté ».

En 2016, après avoir développé près de 150 échantillons différents et des kilomètres de tissus par an pour la haute la couture, elle décide de quitter ce monde énergivore. Souhaitant que son travail soit reconnu et sorte de l’ombre des plus grands, elle fait prendre un nouveau tournant à sa carrière avec l’ambition de créer des œuvres contemplatives et de développer des collaborations avec des architectes, décorateurs d’intérieur et designers.

Ses recherches vont notamment s’orienter vers les matériaux organiques. Elle développe une variété de textiles éco-responsables récompensée par différents prix d’innovation : un cuir de marbre, un cuir de coquilles d’œufs recyclées, des tapisseries de fleurs variées…

 

Son ADN : un design sensoriel

Le travail exploratoire faire partie de toutes les pratiques artistiques. Ces mouvances sont propices au développement personnel et suivent les évolutions technologiques, sociétales, environnementales…

Aujourd’hui, Geneviève conçoit des œuvres in situ pour des musées, des lieux historiques comme l’Abbaye de Villers-la-Ville, elle réalise des tapisseries à base de fleurs, collabore sur des projets spécifiques avec des designers de renom tels qu’Alain Berteau, et développe même une collection d’étoles en soie et cachemire dont les motifs graphiques sont dérivés de ses tapisseries ! Une variété de projets qui englobe des éléments forts et présents depuis ses débuts : la picturalité, la lumière, la nature et le bien-être.

 

Des projets actuels !

Pour la troisième année consécutive, Geneviève Levivier participe à la Milan Design Week dans le cadre de l’appel à candidatures de Belgium is design avec pour chaque édition un nouveau développement textile innovant.

Depuis peu, son travail est présent sur des plateformes de vente haut de gamme tel que Designer Box et Adorno.

En décembre 2020, Geneviève Levivier a obtenu une bourse grâce à l’appel à projets Rayonnement Wallonie, destiné au secteur des Industries Culturelles et Créatives (ICC). Un soutien qui va lui permettre, d’une part, de développer une nouvelle identité mettant en valeur sa pratique et, d’autre part, de travailler à l’organisation d’une exposition qui embrassera les différents pans de son travail. Son souhait est d’y faire cohabiter toutes ses recherches au sein d’un espace immersif pour augmenter la visibilité de son travail auprès du public et de potentiels nouveaux collaborateurs. Un très bel événement en perspective que Wallonie Design vous relaiera !

 

Article rédigé par Véronique Closon,
avec le soutien du Fonds européen de développement régional.

 

 

 

ESPACESPACEE

ESPACE