Télécharger l’article en pdfimage_pdf

« Nous voyons le futur comme un volume de feuilles blanches sur lesquelles nous pouvons dessiner de façon illimitée ». Voici la vision d’URBASTYLE, une entreprise familiale de conception de mobilier urbain en béton implantée à Tournai.

Sa renommée est aujourd’hui internationale. L’une de ses dernières réalisations, un banc modulable conçu en partenariat avec le designer américain Joe Doucet, se trouve sur Times Square. Une belle valorisation d’un travail qui allie un savoir-faire de haute qualité à une nouvelle technologie d’impression 3D unique au monde.

 

© Concrenetics. Le banc Rely résulte d’un partenariat entre le designer new-yorkais Joe Doucet, Victoria Milne de l’agence 6¢ design, Times Square Alliance et les partenaires belges dans la technologie innovante d’impression 3D, Concrenetics, le leader de la nouvelle technologie HyCoEx en collaboration avec Urbastyle.

 


  • Le design comme moteur de développement et d’innovation
  • Repousser les limites des applications liées à un matériau
  • Complémentarité entre savoir-faire et nouvelle technologie

 

Véritable moteur d’innovation, le design est au cœur du développement de cette entreprise. Chez URBASTYLE, chaque jour représente un challenge pour la réalisation de nouveaux produits, services, matériaux et procédés. Son succès repose notamment sur son équipe polyvalente qui englobe des compétences et savoir-faire forts.

@Urbastyle. Ce projet de bancs et jardinières en béton à Londres a été primé au RIBA Awards en 2018.

 

URBASTYLE, avec d’autres partenaires européens, a créé la société Concrenetics pour développer la technologie HyCoEx, une nouvelle méthode de production entièrement numérique. Son ambition : repousser les limites de la production dans le domaine du béton.

 

©Concrenetics. Basé sur la robotique et une technologie du béton de pointe, HyCoEx est une méthode de production entièrement numérique, une machine unique qui comble tout écart restant entre la conception et la production de masse.

Une entreprise visionnaire

Etienne Laroy fonde en 1985 URBADAL, une entreprise spécialisée dans la conception de dalles en béton. Ses fils, Jan et Bart, viennent le rejoindre dans les années 90 et constatent qu’un marché est à prendre dans le domaine du mobilier urbain. Ils développent alors une gamme et travaillent avec des designers et des architectes sur des projets personnalisés. URBADAL devient alors URBASTYLE et compte aujourd’hui plus de 50 employés (menuisiers, ferronniers, soudeurs, polisseurs, commerciaux…) dont deux designers en interne. Les projets qu’ils réalisent sont presque exclusivement du sur-mesure.

©Urbastyle. Production semi-artisnale: chaque étape de la production d’une pièce en béton est gérée par un maître d’oeuvre spécialisé.

 

C’est parce qu’URBASTYLE est en constant dialogue avec des designers et des architectes qu’ils ont pu anticiper les changements et proposer de nouvelles solutions pour adapter leur production à des demandes toujours plus variées. Jan et Bart, travaillent depuis cinq années sur le développement d’une solution technologique capable de produire des éléments en béton sans limite de taille et de forme.

©Urbastyle.Travail de précision pour un projet sur-mesure d’une piscine en plein-air à Loverval (région de Charleroi) : les dalles sont de dimensions différentes et de très grands formats (jusqu’à six mètres).

Aujourd’hui, les designers sont de plus en plus ambitieux dans leurs demandes. On se doit de les suivre. C’est très valorisant pour le personnel d’être challengé par des designers.

Samira El Ghouch, responsable communication chez URBASTYLE.

 

©Urbastyle – Projet exceptionnel à Seraing (région liégeoise) avec dalles, pavés, bordures et bancs en béton architectonique

 

Technique ancestrale vs nouveau procédé de fabrication

Dans le domaine du béton, les méthodes de production sont semi-artisanales. La main d’œuvre est importante à chaque étape de la production et celle-ci fait la renommée de l’entreprise.

©Urbastyle

 

Aujourd’hui, une nouvelle technologie unique au monde côtoie de manière complémentaire cette ligne de production artisanale et développe le champ des possibles de l’entreprise. Toujours en phase de développement (technologie en cours de brevet), HyCoEx, pourrait bien révolutionner le marché du mobilier en béton, et ce, pour plusieurs raisons. En effet, elle permet de :

  • repousser les limites de la production et des applications
    • personnalisation des formes et motifs à l’infini
  • réduire les coûts de production :
    • plus besoin de concevoir un moule
    • plus besoin de prévoir le transport des objets car la technologie pourra être installée directement sur chantier
  • faciliter le travail de manutention des maîtres d’œuvre
  • réduire l’impact écologique (lié notamment au transport)
©Urbastyle – Travail de finition des pièces.

 

HyCoEx remplacera peut-être un jour totalement la production par moule mais très certainement jamais les savoir-faire humains de l’entreprise. Cette technologie reste un outil au service du développement des projets. Les compétences humaines sont les principales représentantes de la connaissance de la matière, garantes de la qualité de la production.

Un banc modulable réalisé en partenariat avec le designer Joe Doucet est un premier prototype. Il a été conçu pour l’événement Design Pavilion NYC 2019  et est installé sur Times Square pour trois années.

©Joe Doucet – Installation du banc Rely sur Times Square.

 


L’entreprise en quelques chiffres :

  • 50 employés
  • 250 éléments produits par jour
  • 30m3 de béton utilisé par jour
  • 5 années de recherche et développement pour la techologie HyCoEx.

 

 

Article rédigé avec le soutien du Fonds européen de développement régional.