Télécharger l’article en pdfimage_pdf

Courant 2019, l’entreprise Schréder décidait de repenser complétement l’aménagement de son centre R&D de Liège. Sa préoccupation principale : offrir à ses collaborateurs un espace de travail plus cohérent avec l’esprit d’innovation de l’entreprise. Wah Wah Design l’a emmenée encore plus loin : en requestionnant sa manière de travailler, le studio a permis au géant de l’éclairage de créer une toute nouvelle dynamique de travail, mêlant l’humain à la lumière.


 

« Let’s imagine your workplace ! », c’est sur cette invitation que débute la collaboration avec Romain Wallon et son équipe de Wah Wah Design. En se spécialisant dans l’aménagement d’espaces de travail, le jeune studio a pris le parti de formuler une réponse en adéquation avec un besoin actuel des entreprises : proposer aux travailleurs des espaces qui correspondent à l’évolution de leurs habitudes de travail. Animée par un Directeur artistique, un Business developer et deux Architectes d’intérieur, Wah Wah Design leur propose une prestation complète : du concept initial à la réception définitive, en passant par la budgétisation et le suivi du chantier.

Laboratoire de l’éclairage public mondial, le centre R&D de Schréder est guidé par la LightabilityTM. Concept défini par l’entreprise elle-même, elle représente la capacité d’offrir une expérience de la Ville qui allie confort, respect, sécurité et innovation à une participation active, ouverte et inclusive des citoyens dans l’espace public. Une manière, pour Schréder, de réinventer le monde de manière durable autour de l’utilisation de la lumière.

 

Carte blanche à l’expertise

Les deux auraient pu ne jamais se rencontrer. Mais l’expérience montre qu’il y a souvent, à la base des collaborations les plus fructueuses, la reconnaissance d’une expertise propre à chaque métier. C’est cette capacité d’ouverture qui a permis à l’équipe R&D de Schréder de se laisser convaincre par un fournisseur de mobilier (NDLR : PAMI [1]) de travailler main dans la main avec Wah Wah Design.

 

« Chacun son métier ! Proposer une histoire au travers du réaménagement d’un espace, puis faire en sorte que cette histoire se réalise en coordonnant les corps de métiers, c’est celui de Wah Wah Design. Et ils l’exercent avec brio »,

Aina Rakoto, Group R&D Business Operations Manager, Schréder

 

Les besoins décrits dans le briefing – accueillir dignement les collaborateurs locaux et internationaux, proposer des espaces fonctionnels favorisant la connectivité, déployer des lieux de rencontre et de détente autant que des zones de travail, répondre aux besoins des profils techniques et administratifs… – ont été drivés par une quête de valorisation et de dynamisation de l’existant. Une vaste demande sous la forme d’une carte blanche, donnée par l’entreprise et à laquelle Wah Wah Design a rapidement apporté des couleurs…

 

Un concept fort, porteur du changement

Le studio s’engage très tôt dans une étude active de la lumière et, plus précisément, du spectre lumineux. Mêlées aux valeurs et au core business de l’entreprise, les couleurs, familières au spécialiste de la lumière, sont utilisées pour leur signification propre et font partie intégrante de la communication visuelle au sein de l’environnement de travail : le jaune, exprimant la concentration, l’organisation et l’enthousiasme, il stimule et aide à la confiance en soi c’est naturellement que l’on retrouvera cette couleur dans l’ensemble des bureaux ; le rouge, associé au potentiel d’action, est utilisé dans les bureaux des managers… etc. Les couleurs sont désormais des guides qui orientent les déplacements, délimitent les espaces, facilitent les échanges et définissent l’ensemble du projet de réaménagement.

 

« Challenger nos clients en bousculant les codes de manière positive et constructive, c’est notre rôle d’experts. On est là pour poser des questions et vérifier si une envie est portée, ou non, par un vrai besoin »,

Romain Wallon, Directeur artistique et Gérant, Wah Wah Design

 

Principe de base de « la méthode Wah Wah », le storytelling pensé pour Schréder implique un travail d’intégration en interne. Pour accompagner son client, Wah Wah Design fait appel à des outils innovants : adéquatement combinés, moodboards, croquis et promenades virtuelles apportent des arguments visuels forts, qui rassurent les porteurs de projet et installent la confiance. De même que l’organisation structurée, proposée par l’équipe de designers et qui assure très tôt la mise en place d’une routine de travail. La plus-value du designer est ainsi rapidement visible.

 

« A chaque étape du projet, j’ai pu m’appuyer sur Wah Wah Design pour le suivi des corps de métier. Ils ont un atout majeur : partager nos exigences de qualité »,

Aina Rakoto, Group R&D Business Operations Manager, Schréder

 

Wah Wah Design a misé sur l’adaptabilité, la flexibilité et la souplesse pour rebondir face aux problématiques générées par la crise. Malgré des changements de plannings, des retards de livraison de matières premières et les mesures de sécurité imposées, 95% des demandes émises en cours de mission ont pu être réalisées tout en restant dans le budget et le planning établis.

 

 

Intégration rime avec familiarisation

C’est que l’entreprise s’est prise au jeu en poussant l’intégration du projet à l’extrême via des groupes de travail internes et la conception de « bureaux-tests ». Une démarche qui visait, initialement, à informer les employés de l’état d’avancement du projet et qui, vu l’engouement général, s’est révélée très pertinente pour identifier les besoins [2].

 

« Le bureau est un élément commun, central dans la vie des collaborateurs qui y passent plusieurs heures par jour. En le plaçant au centre de nos préoccupations, nous avons dissipé les doutes et révélé les besoins »,

Aina Rakoto, Group R&D Business Operations Manager, Schréder

 

Outre une ouverture générale des espaces, Wah Wah Design a imaginé de nouveaux lieux de vie : des concentrations booths, des espaces de détente et des espaces dédiés aux fréquentes réunions en petits comités. En tenant compte des pratiques propres aux collaborateurs de Schréder, les designers ont engendré des impacts rapidement visibles. A commencer par une réappropriation rapide de l’espace par les collaborateurs qui y ont progressivement découverts de nouvelles manières d’occuper les lieux.

 

A l’heure où nous publions ce Récit, les nouveaux espaces sont à peine réinvestis mais ils sont déjà compris et conquis. A ce jour, le retour des effectifs post-Covid est estimé à 70%, une donnée sans nul doute favorisée par le réaménagement des lieux.

 

 

Article rédigé par Emilie Parthoens avec le soutien du Fonds européen de développement régional.

 

 

 

 

 

Photos © Gilles Lemoine, 2020
www.halostudio.be


 

[1] PAMI est un créateur et fabricant de mobilier de bureau belge, situé à Pelt en Région flamande. Plus d’informations sur https://www.pami.be/.

[2] A ce sujet, voir aussi notre Dossier consacré à l’aménagement des espaces de travail. Nous y faisons référence aux designers qui réalisent eux-mêmes, en amont des projets d’aménagement de bureaux, des études de terrain. Mais également à l’émergence de bureaux d’études qui développent des méthodes d’analyse spécifiques de l’environnement de travail. + lien