Vous êtes ici : Accueil > Blog design

BLOG DESIGN

Atmosphère & Bois

Le bois en héritage

Pour sa dernière visite d’entreprise de l’année, Wallonie Design a pris la route du Brabant wallon. De Limelette, plus précisément. Hôte du jour, l’entreprise Atmosphère & Bois spécialisée dans la récupération de bois anciens. Plein de mémoire et d’avenir, ce bois à la patine inimitable se plie aux envies de toutes natures et de tous styles. Un matériau de choix, plébiscité par les designers et les architectes aux quatre coins du monde.

État des lieux

C’est dans le showroom chaleureux, où le bois est roi du sol au plafond, qu’est accueillie la vingtaine de participants à la visite de l’entreprise. En cette journée froide et grise de décembre, personne ne pouvait rêver meilleure entrée en matière avant d’explorer cette société spécialisée dans le vieux bois : négoce, construction et design de mobilier sous la bannière d’Atmosphère & Bois Home.

Entre ses murs bardés de planches de bois différents, Philippe Auboyneau, fondateur et CEO, se confie sur l’importance d’organiser un tel évènement : « c’est primordial de montrer notre savoir-faire aux designers, aux architectes, aux professionnels du métier. Ce sont de véritables prescripteurs qui vont mettre en avant nos produits, communiquer auprès de leur clientèle sur l’utilisation du vieux bois. » C’est un fait, du côté des invités, la curiosité est bien là, comme l’exprime Vincent Dejonghe, designer chez Mobitec depuis sept ans : « la grande force de Mobitec c’est le travail du bois, que ce soit pour les tables ou pour les chaises. Aujourd’hui, j’attends de découvrir des textures, de la profondeur, de la chaleur, et peut-être un fournisseur potentiel. » Un intérêt que ce diplômé de la section design industriel de l'ESA Saint-Luc Liège avoue partager avec son employeur : « chez Mobitec, tout le monde est conscient qu’il faille en permanence aller chercher de nouvelles matières, de nouvelles façons de travailler le bois, de nouvelles technologies, pour garder une longueur d’avance sur la concurrence et rester attractif sur le marché. Cette visite s’inscrit parfaitement dans cette démarche proactive. »

Bois de récupération

Face aux participants, Philippe Auboyneau répond à la question que ces derniers se posent sur la genèse d’Atmosphère & Bois : comment lui est venue l’idée de rapatrier des granges centenaires du Canada pour leur offrir une seconde vie de l’autre côté de l’Atlantique ? Pour le chef d’entreprise, c’est d’abord une histoire de rencontres et d’opportunités : « Dans le Wisconsin, j’ai découvert une grange construite par des Amish. Quand je l’ai vue, je me suis dit que c’était un concept très intéressant à développer. Après une analyse approfondie, cette piste s’est avérée compliquée à exploiter. J’ai continué mes recherches et j’ai découvert une société au Canada qui venait de monter un département de récupération de vieilles granges. Cela a été une révélation : voilà le concept que je devais importer en Europe ! » C’était au début des années 2000.

Depuis 16 ans, le bois de récupération n’a jamais cessé d’inspirer Atmosphère & Bois qui, au-delà des granges canadiennes, a étendu son expertise, notamment aux planches de fond de wagon, poutres, madriers et autres vieux bois européens. Réhabilités, tous ces bois s’offrent une seconde vie protéiforme. « Quand j’ai commencé, nous ne faisions que du bardage, pour des habillages intérieurs et extérieurs, puis nous avons développé une gamme de plancher. Les planchers, avec les produits canadiens, nous pouvions en faire deux : soit du sapin, soit de l’orme. Je me suis ensuite rapproché de fabricants belges et nous avons réussi à développer avec eux de nouveaux produits. Ainsi, avec le fond de wagon, nous sommes parvenus à faire cinq produits. En massif, en contrecollé », explique le CEO qui met également en avant son offre en matière de construction et de mobilier.

Innovation

D’année en année, la société innove en outre dans sa façon de faire : « nous avons acquis une véritable valeur ajoutée pour permettre à nos clients d’utiliser nos bois de façon optimale. Au départ, nous vendions par palettes, sans trier les longueurs. Nous nous sommes rendus compte qu’il y avait un taux de chutes conséquent. Depuis lors, des méthodes de tri de bois ont été mises en place. Par exemple, si un client menuisier a quatre murs à faire sur un chantier dans une maison, on lui préparera la commande sur-mesure. Nous ne fournirons pas à dimension précise mais nous ferons en sorte qu’il ait le bois nécessaire. Le taux de chute a ainsi été réduit entre 15 et 20 % », déclare Philippe Auboyneau, en insistant vivement auprès des participants sur le rôle de conseil que peuvent jouer quatre de ses collaborateurs, aux niveaux commercial et technique, en accompagnant les projets du début à la fin.

Avec le temps, Atmosphère & Bois a également affûté ses techniques : « tous nos bois sont traités. Nous réalisons des traitements chaleur si nécessaire, ce qui permet de tuer tout ce qu’il y a comme insectes. Attention, ce n’est pas parce que le bois est traité de la sorte que les insectes ne reviendront pas : c’est une notion que nous expliquons à nos clients. Nous pouvons cependant faire du traitement classe 3, chacune des cinq classes se référant à une norme et déterminant un degré de résistance du bois. Nous pouvons également procéder à du traitement anti-feu, du M1. Nous sommes arrivés à trouver un traitement adapté qui ne change pas la couleur du bois », soulignent Philippe Auboyneau et Philippe Vissers, son associé. De quoi obéir aux exigences des particuliers, comme à celles des professionnels, restaurants, hôtels ou encore boutiques. En Belgique comme à l’étranger. En effet, pour déployer sa stratégie commerciale, l’entreprise peut compter sur un réseau d’une trentaine de représentants en Europe et signe également une présence remarquée au Canada et aux États‑Unis.

Haut de gamme

Qu’est-ce qui explique le positionnement haut de gamme d’Atmosphère & Bois ? Grâce à cette visite au cœur de l’entreprise, on le comprend aisément : nombreuses sont les opérations ne pouvant être réalisées qu'à la main. Au Canada, les granges sont démontées planche par planche, poutre par poutre, méticuleusement, pour ne pas abîmer le bois. À Limelette, neuf personnes travaillent dans l’atelier. Il faut ainsi compter 100 € minimum par mètre carré. Pour Natacha Ghiste designer à la tête de son agence, la visite va bien au-delà de la dimension esthétique. « En se déplaçant jusque dans l’atelier, on comprend pleinement le processus de fabrication, on voit les ouvriers travailler sur les planches et le temps que cela représente. Cela amène une dimension supérieure et permet de défendre le produit auprès du client : "ça coûte cher mais je vais vous expliquer pourquoi". Ici, l’humain est privilégié dans le processus de fabrication, de récupération et de revalorisation, c’est super important. » Aspect tout aussi fondamental, reflet des valeurs écologiques de l’entreprise, les bois sont certifiés FSC et SFI.

Patine unique

Avec l’engouement récent pour le vieux bois, des imitations sont apparues sur le marché comme du vinyle, du papier peint et des panneaux 3D. Avec Atmosphère & Bois, c’est le triomphe de l’authenticité. Chaque planche porte en elle un passé que le professionnel aura comme mission de valoriser. Ainsi, au premier regard, le bois canadien, très structuré, affiche son vécu dans des conditions climatiques très ardues. « Très souvent, on conseille aux gens d’utiliser le bois brut car c’est là qu’on voit vraiment bien la planche. D’autres veulent travailler avec des surfaces beaucoup plus lisses. À ce moment-là, nous allons faire un délignage des planches ou un rabotage. On ne fait pas, par contre, de rainure languette car, même s’il est sec, le bois peut bouger », indique Philippe Auboyneau. Côté teintes, « les bois bruns, on peut les laisser d’origine, c’est ce qui fait leur charme. On peut aussi les brosser pour les nettoyer totalement et leur donner une unité plus importante. » Démonstration faite en atelier. Selon les responsables d’Atmosphère & Bois, les irrégularités ne doivent cependant pas effrayer leurs interlocuteurs : « les clients ont une tolérance plus grande vis-à-vis du vieux bois. Ceux qui achètent un produit neuf vieilli veulent quelque chose de similaire à l’échantillon vu. Un client qui achète du vieux bois comprend parfaitement que sa commande différera légèrement de l’échantillon. »

Rareté

Autre point-clé de la visite : l’accent mis, en toute transparence, sur la rareté relative de certains bois anciens. Les quantités disponibles ne sont pas extensibles et la patience du client est parfois de mise. « Entre 12 et 14 containers, remplis de 2000 mètres carrés, arrivent annuellement via le port d’Anvers », détaille Benoît Rotsart, employé passionné. « Certains gros projets se font en plusieurs étapes, si nous n’avons pas immédiatement la quantité nécessaire pour approvisionner en une seule fois. C’est le rôle de l’architecte, de l’entrepreneur, d’expliquer cela à ses clients. En règle générale, ces derniers sont charmés par le produit et ils comprennent très bien ce paramètre ». En fin de compte, l’attente alimente l’envie et Atmosphère & Bois a réussi le pari de rendre du bois, parfois centenaire, formidablement contemporain. Comme le conclut Philippe Vissers, « le vieux bois, c’est comme une belle pierre, un beau marbre : il a déjà une histoire derrière lui. Après, tout le défi, c’est de le mettre en valeur sous forme d’habillage, de meubles, d’objets, etc. C’est ça qui est stimulant. » Un matériau qui incite à bien des audaces.

Sophie Ismaïl pour Wallonie Design

Photos : Samuel Szepetiuk

Lire l'article en PDF

Album photo

 

Article rédigé grâce au soutien de :

 

Design Produits | Design Mobilier
Articles divers
Partagez cet article :
FACEBOOK LINKEDIN TWITTER GOOGLE+

VOUS AIMEREZ AUSSI


Fig.2 – Festival Incognito de Graphisme

À l’occasion du Fig. 2, Wallonie Design organise trois ateliers de pratique et de questionnement [...]


Belgium is Design

Belgium is Design presents the 'Club des 10' ! Pour la première fois, Flanders DC et [...]


DesignEuropa Awards 2018

La deuxième édition des prix DesignEuropa est ouverte ! Ces prix visent à distinguer les créateurs et [...]





Rue Paradis, 78
B-4000 Liège
+32 (0)4 229 27 77
info@walloniedesign.be

Wallonie Design,
le trait d’union
entre entreprises
et designers

NEWSLETTER

lire la dernière

recevoir les prochaines

2