Vous êtes ici : Accueil > Blog design

BLOG DESIGN

Keramis – Nicolas Bovesse – Alain Berteau

De la terre dans les mains des designers

Le centre Keramis se pose en véritable bastion de la faïencerie belge. De son histoire d’abord, puisqu’il abrite de nombreuses collections, dont celle de feu l’ancienne manufacture Boch, mais aussi du savoir-faire qui y est né et, enfin, de sa valeur et de sa notoriété. Depuis 2015, quelques-uns des plus beaux objets du design belge y sont réalisés.

En 2016 et 2017, les designers Alain Berteau et Nicolas Bovesse ont été invités par le centre à y créer des œuvres qui y seront éditées en petites séries. « L’idée de Keramis est de constituer une famille de céramistes et de designers. On souhaite que les collaborations alimentent la vie du musée » précise Ludovic Recchia, directeur du centre. « Lorsqu’on invite des créatifs, l’idée doit au départ toujours être un défi, qui est parfois réalisable, parfois pas » poursuit-il pour présenter les objets audacieux des deux designers.

Pile, la fourchette, face, le couteau

Alain Berteau s’est fié à l’idée soufflée par Ludovic Recchia de renouveler la typologie de la planche à tartiner. « Cet objet quotidien, explique-t-il, représente un grand volume de souvenirs pour chacun, mais il est également intime de l’histoire de la faïencerie Boch qui abrite Keramis. » Passée par son inspiration, la planche à pain est devenue cet ustensile réversible, demi-assiette d’un côté, planche à découper de l’autre.

Une œuvre moins simple qu’elle ne peut le sembler, dans laquelle il fallait faire cohabiter des textures différentes, et dont l’épaisseur réduite était une gageure supplémentaire. Alain Berteau, qui reconnaît n’avoir aucune compétence ni en faïence ni en céramique, admire la complexité du travail : « Cette aventure m’a rappelé la chimie et l’alchimie derrière ce savoir-faire. Mon design n’est là que pour suggérer des pistes. Le véritable intérêt se trouve dans la science de ce matériau. »

Cette démarche, davantage culturelle que commerciale et plus artistique qu’industrielle, est un détour cher à un designer qui, comme lui, dessine des objets, du mobilier et des accessoires pour les meilleures marques belges.

Figer la force du tour

Nicolas Bovesse, qui avait déjà travaillé la terre en collaboration avec Claude Aïello, céramiste français parmi les plus célèbres au monde, avait à l’esprit de représenter les forces et les tensions liées à la rotation du tour. Il a donc imaginé une tornade qui devait servir de pied de table, en contraste avec son plateau fin et lisse, en acier thermolaqué.

Simple ? Encore une fois, non. Cette œuvre d’oppositions et de confusion des genres a mis le tourneur à l’épreuve : « plusieurs dizaines de tornades ont dû être produites avant de trouver la bonne technique et la forme idéale » confie Nicolas Bovesse. Heureusement, l’atelier de Keramis est propice à ce type de recherche intuitive : « D’habitude, l’ensemble du processus créatif est maîtrisé par le designer. Ici, avec Guy Woestyn (ndlr : le maître céramiste du centre), nous avons pu travailler en toute spontanéité. Dans un premier temps, nous avons travaillé la pièce à quatre mains, puis, de retour à Bruxelles, je lui envoyais des photos de tornades et des descriptions du type de forme à suivre. Tout en restant attentif à l’idée que c’est autant la terre qui guide la forme que l’homme qui la dompte. »

Ce qu’en retirent les designers

L’un comme l’autre, les deux designers ont bénéficié de cette expérience à plusieurs niveaux. Nicolas Bovesse a, depuis, exposé le prototype de sa table « Tornade » au Palazzo Litta, lors de la Milan Design Week 2017, tandis qu’Alain Berteau conclut en se disant « ravi d’avoir pu faire de [son] design un prétexte à l’expression de ce savoir‑faire fragile et dilué. » Toujours selon lui, « il faut que les gens se déplacent là‑bas, découvrent les fantastiques collections et participent au développement de cette institution si importante. »

Ces créations illustrent la complémentarité entre les pratiques de l’artisan d’art et du designer. Ensemble, leur créativité et leur savoir‑faire façonnent notre quotidien et donnent forme à des objets contemporains fidèles à notre identité collective.

Thibault Charpentier pour Wallonie Design

 

En quelques dates

  • Claude Aïello est un céramiste français qui travaille depuis près de 20 ans avec des designers
  • L’association Keramis promouvait le travail de la céramique depuis 2009 avant d’ouvrir le centre, en 2013.
  • Nicolas Bovesse a son atelier à Bruxelles, dans lequel il dessine du mobilier et des objets à vivre.
  • Alain Berteau a associé son nom avec quelques-unes de plus grandes marques (Montis, spHaus, Bulo, Feld, Vange, Lensveld) et possède également sa propre entreprise, Objekten.

 

Carte d’identité

Keramis – Centre de la céramique
Place des Fours Bouteilles 1 - 7100 La Louvière
T : 064 23 60 70
info@keramis.be 

Nicolas Bovesse
Rue de la réforme 7 - 1050 Bruxelles
T: 0478 31 4000
mail@nicolasbovesse.com 

Alain Berteau
Avenue de la Belle Alliance 1 - 1000 Bruxelles
T : 0475 695 176
info@alainberteau.com 

 

Vers la version PDF

Design Produits | Design Mobilier
Mise en lumière
Partagez cet article :
FACEBOOK LINKEDIN TWITTER GOOGLE+

VOUS AIMEREZ AUSSI


Lost in trendslation

Les Salons 2017 présente l'analyse par l'équipe d’Optimo des tendances et des nouveautés remarquées lors [...]


MAD Brussels

MAD Brussels a inauguré ses nouveaux bureaux en avril dernier. 3000 m² fraîchement rénovés  entièrement [...]


NENDO : INVISIBLE OUTLINES

Pendant 4 mois, Oki Sato s'empare de l'ensemble des espaces intérieurs du CID. L'exposition sera [...]





Rue Paradis, 78
B-4000 Liège
+32 (0)4 229 27 77
info@walloniedesign.be

Wallonie Design,
le trait d’union
entre entreprises
et designers

NEWSLETTER

lire la dernière

recevoir les prochaines

2